Ouvrir ou reprendre un camping : nos 5 conseils

reprendre ouvrir camping

A l’approche de saison estivale, la plupart des français et les touristes font des réservations vers les sites de camping pour passer leur vacance en famille ou entre amis. Ce sont des sites qui permettent aux français de passer des moments conviviaux dans une ambiance chaleureuse et dans un décor exceptionnel. C’est également une occasion pour les touristes de connaître la culture française, notamment leur divertissement. Ainsi, investir dans le camping est un projet plutôt profitable sur le territoire français. Voici 5 conseils pour ouvrir ou reprendre un camping

1. Choisissez entre la location gérance ou la création d’un camping

Il existe deux diverses manières de disposer d’un camping : la location ou la création. Il appartient à chaque investisseurs d’opter pour la solution qui leur semble la plus avantageuse.

La location gérance est un contrat par lequel le propriétaire d’un site de camping donne l’autorisation à une tierce personne d’exploiter son bien quotidiennement. Cette solution peut s’avérer très avantageuse puisque 30 à 40% des terrains actuels seront à reprendre dans les futures décennies.

Le projet de création de camping existe depuis plus d’une vingtaine d’année mais devient de plus en plus coûteuse. En effet, le choix de la création d’un camping prend surtout en compte le facteur économique (la création est plutôt bénéfique dans un territoire où il existe très peu de site de camping, par exemple). Ce projet ne pourra être concrétisé qu’à la suite d’une étude prouvant une certaine carence sur un territoire.

Petite astuce : mieux vaut acheter un petit terrain au préalable, avoir une bonne maîtrise de gestion de ce type d’hébergement et investir au fur et à mesure.

2. Faites le choix des meilleures démarches administratives en fonction de la taille du camping

Utile est de savoir que les démarches administratives varient en fonction de la taille du camping. Il est important de savoir différencier le camping déclaré et le camping aménagé. Il suffit d’une simple déclaration en mairie pour disposer d’une autorisation pour un camping déclaré qui ne peut accueillir 6 emplacements (soit 20 personnes maximum). En ce qui concerne le camping aménagé, le site a l’avantage d’accueillir plus de 6 emplacements. Par conséquent, il important de faire une demande de certificat conformément aux travaux et d’un permis d’aménager auprès de la mairie ou de la préfecture du lieu en question. Il faut également disposer d’un arrêté de classement du préfet. Il est intéressant de savoir que le permis d’aménager permet d’avoir une idée du d’emplacements précis qui sont réservés aux mobil-homes, aux caravanes, aux tentes, et bien plus encore.

3. Optez pour le bon type d’hébergement

Contrairement aux idées reçues le camping ne signifie pas forcement « tentes ». En effet, le camping a évolué au fil des années et présente actuellement plusieurs types d’hébergement : la tente, les mobil-homes, la caravane, et les habitations légères de loisirs (HLL).

La tente est beaucoup moins contraignante puisqu’elle est facilement démontable et temporaire. Par contre, ce type d’hébergement n’est pas très confortable. En revanche, les caravanes et mobil-homes doivent disposer de toutes leurs roues. Par conséquent, il est formellement interdit de réaliser des travaux qui les priveraient de leur mobilité (emplacement d’extension rigides ou installation de structure sur parpaings).

Les HLL sont les cabanes, chalets, ou bungalow dont la dimension ne peut excéder 40 m2. Il est important de faire une déclaration d’urbanisme obligatoire au-delà de 35 m2 pour construite ce type d’habitation! Utile est de savoir qu’il est interdire de construire tout autre habitation interdite (abris de bois, taule…). Il important de prêter une grande attention aux installations prévues sur votre camping !

4. Accorder une grande importance aux véritables contraintes de ce métier

Se lancer dans un projet de création de camping peut être très intéressant, mais il est important de ne pas oublier qu’il s’agit d’un lourd investissement financier et personnel. En effet, il est indispensable de prendre de bons renseignements sur ce métier nécessitant des compétences de chef d’entreprise ou de gestionnaire.

Il ne faudrait pas oublier que les vacances ne durent pas toute l’année ! Pour avoir une idée approximative du chiffre d’affaires de tel ou tel camping, il est nécessaire de se rendre sur les terrains avant l’achat et tout en posant les bonnes questions, par exemple :

· Quelle taille pour mon terrain ?
· Dois-je sous-traiter les travaux ?
· Faut-il vivre sur le terrain de camping en famille ou personnellement ?

5. Misez sur le renouveau !

Etant donné la rude concurrence qui règle sur le marché, il est nécessaire de se démarquer des autres. En effet, la notion de camping a fortement évolué au cours de ces dernières années. Il est donc très important de suivre ce nouveau changement pour être dans la course. En effet, aujourd’hui, le camping suit le rythme de la tendance « bio » et « nature ». Ces sites de vacances sont de plus en plus équipés, fonctionnels et ont un design remarquable.

Compte tenu du fait qu’il existe 8 634 campings en France, il est primordial d’adopter une stratégie qui permet de se distinguer de la concurrence et attirer d’avantage le regard des vacanciers et des touristes.

Pour cela, nous vous conseillons de miser sur le bon emplacement du site, les animations, les équipements de haute qualité, une décoration exceptionnelle. Il est également astucieux de créer un site internet ou un blog pour son camping afin de faire connaître son site de camping à travers le monde. Il est plus astucieux de miser sur l’innovation pour marquer la différence.

Découvrez sans plus attendre une liste de camping à vendre sur gestion-camping.com

Voir aussi :

Gestion de camping : comment ça marche ?

Trouver Un Job D’été Dans Un Restaurant, Un Hôtel Ou Un Camping

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Comment: