L’impact de la nouvelle loi de consommation sur les pièces détachées

Lors de l’entretien du véhicule, il n’est pas rare que vous ayez à remplacer au moins une pièce. La loi règlementant l’utilisation des pièces détachées vient récemment de changer et autorise ainsi le recours à des pièces issues de l’économie circulaire au lieu des pièces neuves. Dans la suite de cet article, nous allons justement donner plus de détails sur cette nouvelle loi en vigueur depuis janvier 2017.

Les grandes lignes de la nouvelle loi de consommation sur les pièces détachées

Dans un objectif de respect de l’environnement, il a récemment été décidé que les professionnels spécialisés en entretien ou en réparation de véhicules, les centres véhicules hors d’usage VHU ainsi que les entreprises du secteur de l’automobile doivent aviser les clients sur la possibilité de choisir entre des pièces détachées neuves ou celles issues de l’économie circulaire. Il faut savoir que cette nouvelle loi de consommation permet aussi de réduire les factures d’entretien du véhicule, une nette différence peut en effet exister entre le coût d’une pièce détachée neuve et d’une pièce issue de l’économie circulaire. Cela dit des fournisseurs en ligne comme Oscaro propose des pièces détachées neuves à des prix 50 % moins chers que celles proposées par les concessionnaires.

Pour information, on entend par pièce issue de l’économie circulaire tout composant commercialisé par un centre de traitements de VHU agréé ou par des installations autorisées. Il pourrait aussi s’agir de composant ou d’élément remis en état d’après les spécifications du fabricant. La pièce détachée est alors commercialisée avec la mention « échange standard ». Avec la nouvelle règlementation, les pièces issues de l’économie circulaire suivantes peuvent être utilisées comme pièces détachées lors de l’entretien du véhicule : pièces de carrosseries amovibles, vitrages non collés, pièces mécaniques, trains roulants, organes de freinage, pièces optiques et éléments de la direction. Il est à noter que le fournisseur de pièces détachées Oscaro propose ces diverses pièces détachées neuves, d’origines et à prix abordables.
Il est à noter que la nouvelle loi ne s’applique pas au véhicule dont l’entretien ou la réparation est fait gratuitement ou dans le cadre d’un rappel de véhicule. Elle ne s’applique pas non plus quand la disponibilité de la pièce détachée dépasse celui du délai d’immobilisation du véhicule et quand la pièce de rechange présente un risque environnemental ou de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.