Guide : comment vendre son entreprise ?

Vendre son entreprise est généralement signe de la traversée d’une mauvaise passe. Pour ainsi dire, c’est une opération difficile car en plus de se séparer de son bien, il faut surmonter les démarches administratives parfois assez périlleuses. Avant de se jeter à l’eau, il convient d’effectuer toutes les prévisions et de bien étudier les aspects économiques afin de ne pas en ressortir perdant.

Assurez-vous de bien vouloir vendre

Vendre son entreprise est une bien grande décision, alors avant de vous décider, posez-vous les bonnes questions. Identifiez les raisons véritables qui vous poussent à vendre et établissez leur objectivité. Est-ce pour prendre votre retraite, pour pallier aux difficultés que traverse l’entreprise ; dans ce cas, le choix est parfaitement justifier. Par contre, vous devez vous être prêt à abandonner en dépit de la valeur affective que vous accordez au bien. Ensuite établissez la nature de l’acte de vente. Voulez-vous vendre le fonds de commerce ou plutôt les parts sociales. Avez-vous déjà un acheteur, le moment de la vente est-il bien choisit. Si vous avez répondu favorablement à toutes ces questions il n’est plus aucun doute, vous êtes prêt à vendre votre entreprise.

Posez un diagnostic de l’entreprise et évaluez son prix

Les différents diagnostics effectués sur l’entreprise avant sa mise en vente sont très important pour une bonne évaluation de son prix de vente. Il s’agit notamment de :

  • Le diagnostic de l’activité : il consiste à situer l’entreprise sur le marché, vis-à-vis des concurrents ;
  • Le diagnostic des infrastructures : l’entreprise dispose-t-elle du matériel, des locaux qui permettent la poursuite de l’activité ;
  • Le diagnostic social et humain : il concerne la situation de l’entreprise au plan des ressources humaines. La qualification de la main d’œuvre, ainsi que les relations sociales entre les membres du personnel ;
  • Le diagnostic comptable et financier ;
  • Le diagnostic juridique et règlementaire : l’entreprise respecte-t-elle la règlementation et quelle est sa situation sur le plan juridique.

À base de ces différents éléments, l’estimation de la valeur devient plus facile. Ici il faudra s’appesantir sur la situation patrimoniale de l’entreprise en termes de chiffre d’affaires, créances, dettes et autres indicatifs de ses finances. On peut également estimer la valeur de l’entreprise par une analyse de sa rentabilité dans le futur. Une autre technique utilisée par les professionnels est celle de la comparaison avec des entreprises de même calibre.

La mise en vente de l’entreprise

Une fois de plus, il faut prendre le temps d’étudier les différents canaux de vente possibles. Vous pouvez vendre à travers votre réseau personnel ou recourir à des structures spécialisées telles que des cabinets de conseils, des agences comptables ou immobilières dans le cas de la vente du fonds de commerce. Vous pouvez également vous tourner vers des chambres de d’industrie et de commerce ou des CCI. Pour rendre votre bien plus compétitif, il faut rédiger une annonce intéressante et explorer toutes les pistes de vente.