Autorisation voyage électronique, salaire, horaires : les réglementations de travail aux USA

Travailler aux États-Unis est une porte ouverte sur de nombreuses opportunités pour notre carrière. Cependant, avant de se lancer dans un projet d’expatriation, il est important de se renseigner sur les différentes lois et la réglementation concernant le travail dans votre futur pays car cela diffère beaucoup avec notre hexagone.

Faire une autorisation de voyage électronique

Si vous avez une superbe opportunité d’emploi et que vous ne voulez absolument pas passer à côté, la première des choses à faire avant de regarder la législation est d’enregistrer son autorisation de voyage électronique qui va vous permettre de pouvoir arpenter le sol américain pendant quatre-vingt-dix jours consécutifs. Renseignez-vous en ce qui concerne les différents visas de travail selon la période donnée.

Les horaires

Il faut savoir qu’aucune loi américaine ne limite le nombre d’heures de travail d’un salarié, tout dépend de votre employeur. Cependant, malgré l’absence de lois, on estime à 40h une semaine de travail aux États-Unis. Les heures supplémentaires sont également rémunérées 1,5 fois plus que le salaire standard.

Les congés

Une fois de plus, aucune loi ne contraint un employeur à donner des jours de congé à ses salariés. Il dépend de lui de savoir s’il souhaite ou non accorder un congé payé, ou non payé. La moyenne nationale est d’environ neuf jours de congé par ans pour un travailleur américain. Vous pouvez néanmoins négocier ce nombre avant la signature du contrat.

Le salarié peut également bénéficier de douze semaines de congés non payés qu’il peut prendre pour des raisons familiales ou médicales. Les motifs peuvent être divers comme un congé maternité qui débute le jour de la naissance de l’enfant jusqu’à la fin de sa première année, et un congé maladie en cas de situation grave.

Les jours fériés

Il existe dix jours fériés aux États-Unis, ce qui est presque équivalent à la France qui en compte actuellement onze. Sachez cependant que si un jour férié tombe en milieu de semaine, il sera reporté au vendredi ou au lundi suivant. Parmi ces dates, on compte :

  • 1er janvier : New Year’s Day (Nouvel An) ;
  • 3ème lundi de janvier : Martin Luther King Jr’s Birthday (Commémoration de Martin Luther King) ;
  • 3ème lundi de février : Washington’s Birthday (Jour du Président) ;
  • dernier lundi de mai : Memorial Day (Journée de la mémoire) ;
  • 4 juillet : Independence Day (Fête nationale) ;
  • 1er lundi de septembre : Labor Day (Fête du travail) ;
  • 2ème lundi d’octobre : Colombus Day (Fête de Christophe Colomb) ;
  • 11 novembre : Veterans Day (Armistice – Jour des vétérans) ;
  • 4ème jeudi de novembre Thanksgiving Day ;
  • 25 décembre : Christmas Day (Noël).

Le salaire

Le salaire minimum fixé aux États-Unis est de 7,25 $/h. Cependant, chaque État est libre de fixer son propre taux horaires. Celui-ci peut donc être supérieur ou inférieur à la moyenne. Vous pouvez vous renseigner sur des sites officiels qui publient le taux minimum de chaque État. A titre d’exemple, la Géorgie et le Wyoming présentent actuellement les plus bas taux horaires avec un salaire fixé à 5,15$/h contre 10$/h pour la Californie et le Massachusets. Renseignez-vous bien au moment de signer votre contrat sur votre salaire net ou brut car l’impôt est prélevé directement à la source. Enfin, les salaires peuvent être versés tous les mois, toutes les semaines, ou parfois même tous les 15 jours.

Les contrats de travail

Sachez dans un premier temps que si vous êtes embauché par une société française qui vous envoie pour une mission d’une durée limitée dans le temps aux USA, vous resterez soumis au droit français. Si vous êtes embauché sur place, via un contrat local, les règles du droit américain seront appliquées.

Les contrats de travail diffèrent de la France puisqu’un accord verbal peut tout à fait faire l’objet d’un contrat de travail. Votre salaire peut également être payé à l’heure ou de façon forfaitaire. Enfin, aucun préavis de départ légal n’est imposé par le gouvernement, vous pouvez partir du jour au lendemain.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Comment: